Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 103
<< Précédent mars-avril 2021
Suivant >>
Couverture magazine
 

Vie des associations :
Le Club électronique radio T.S.F. de Saint-Aubin (39410) de Bernard Dailly.

Courrier des radiofilistes :
CDR 103
Des courriers de nos lecteurs à propos de Leo Fender, de la terminologie de la tension électrique et des machines Enigma. Également le Dialogofil septième, sur la raison de l’existence de « freins thermiques » sur les circuits imprimés, et le Dialogofil huitième, sur les découplages des cathodes des tubes dans les montages d’amplification audiofréquence.

Restauration :
Restauration d'un récepteur Géloso 301 de Pierre Rouaud.
Giovanni Geloso fut l’ingénieur fondateur de la compagnie Geloso SpA, créée dans les années trente, en Italie. Ayant le flair pour les affaires, il connut un succès rapide et son entreprise prit un essor remarquable grâce à la conception de produits de bonne qualité proposés à bas prix. Avec ses récepteurs TSF, électrophones, téléviseurs, mais aussi au travers d’une gamme très appréciée d’émetteurs/récepteurs pour le monde du radio-amateurisme, la société Geloso sut se diversifier au bon moment et avec les bonnes stratégies. L’entreprise connaît son apogée dans la décennie 1955 à 1965. Le fondateur disparaît en 1969, puis la société est revendue en 1972 au groupe Paso, spécialisé dans la sonorisation industrielle. Outre les PO, ce récepteur modèle 301, de style « chevet », propose quatre bandes en ondes courtes, ce qui n’est pas banal pour ce genre de poste. Était-il destiné prioritairement au marché de l’export ? En tout cas son design et son immense cadran en font un objet à l’esthétique agréable, comme savent souvent le faire les italiens. Restauration de ce poste à partir de deux appareils en mauvais état
C'était un haut-parleur sans membrane de Pierre Barrat.
Il est des situations qui à première vue pourraient paraître désespérées. C’était le cas pour ce saladier de haut-parleur à l’état d’épave et qui, pour beaucoup d’entre nous, aurait mérité de prendre le chemin de la déchetterie. Mais c’était sans compter sur l’opiniâtreté de l’auteur qui n’a pas hésité à entreprendre la délicate remise en état de ce haut-parleur électrodynamique qui équipe un récepteur Saba modèle 355WP.

Réalisation :
Amplifil MK II de Gérard Prieur, Daniel Werbrouck.
Partie 4 – Analyse du schéma de l’amplificateur de puissance
Ce projet de conception et réalisation d’un amplificateur HI-FI de haute qualité à tubes mobilise les radiofilistes et c’est tant mieux. Pour rappel, dans l’édition n° 100 de Radiofil magazine, nous définissions les objectifs de l’étude puis, dans le n° 101, nous avons exposé les grands principes techniques mis en œuvre pour la conception de l’alimentation et de la section amplification de puissance. Enfin dans les colonnes du n° 102 nous avons réalisé et testé l’alimentation haute tension et présenté le transformateur d’alimentation fabriqué sur un cahier des charges Radiofil, parfaitement en phase avec les besoins de l’Amplifil. Nous attaquons, dans cette édition, le descriptif du schéma électronique de l’amplificateur de puissance, des procédés mis en œuvre et des astuces technologiques pour parvenir au niveau de qualité que nous nous sommes fixé.

Transistors :
Radialva Studio de Yves Antonini.
Passionné et spécialiste de radios à transistors des années soixante, Yves Antonini a déjà écrit pour Radiofil magazine à propos des récepteurs Pygmy 850, Du­cretet TR854, Ancora Super Royal 722, Sonolor Plein Air, Clarville PP1, et bien d’autres. Cette fois, il récidive avec ce Radialva Studio de forme originale. Une restauration sans mauvaises surprises ni grandes difficultés, les appareils de cette époque étant généralement plutôt bien conservés.

Presse rétro :
Presse d'hier et d'avant hier
Le mystère du samedi soir, ainsi que quelques histoires vraies anecdotiques à propos de Monsieur Lémouzy.

Au fil du web :
Chronique du web de Jean-Marie Ferry.
Radioteppaz, phonographes suisses
Malgré une présentation très sobre, Radioteppaz des modèles de TSF et de téléviseurs rares. C’est un grand plaisir de retrouver tous ces tourne-disques Teppaz en parfait état de restauration. Le site dédié aux phonographes de fabrication suisse est assez remarquable par sa diversité mais aussi par la quantité et la qualité des appareils décrits.

Initiation :
Je découvre la TSF de Serge Logez, Gérard Prieur.
230 volts ... danger ...
Pour des tensions supérieures à 12 volts en milieu humide et à 50 volts en environnement sec, il existe un risque d’électrisation voire d’électrocution, dont les conséquences peuvent être très graves, voire mortelles. Or, nos récepteurs de TSF, en particulier les tous-courants, mais pas seulement, ainsi que l'Amplifil, véhiculent des tensions élevées et présentent un réel danger. Quelques précautions permettent de l'éviter.

Histoire des hommes :
La radiodiffusion française sous l’occupation allemande de Serge Huart.
Lauteur avait huit ans à la déclaration de guerre de 1939. Il a grandi durant ces six années où un gigantesque conflit, d’une ampleur sans précédent, ébranlait le monde. Il a conservé intact le souvenir de l’écoute clandestine des émissions de la France libre : il raconte. Car parallèlement à l’affrontement militaire, en Europe, une autre guerre d’importance se déroule entre les deux ennemis historiques, la France et l’Allemagne : c’est la « Guerre des ondes » où la radio devient une redoutable arme de propagande, voire de désinformation. Novembre 1922, premières émissions de la première station de radio privée en France : Radiola. Elle prend le nom de Radio-Paris en mars 1923. L’État la rachète en 1933 et en conserve le nom, puis décrète le 29 juillet 1939 la création de la Radiodiffusion française nationale, ou Radiodiffusion nationale (RN), établissement public français responsable du service public de l’audiovisuel, qui sera remplacé par la Radiodiffusion française (RDF) le 23 mars 1945.

Histoire des techniques :
Histoire du module FM5 de Eduard Hontele.
En 2014, une page de Radiofil magazine titrait « La FM dans nos TSF AM, c’est possible ! ». Le miracle avait été rendu possible grâce à l’astucieux radiofiliste belge Eduard Hontelé (RFL-6308), passionné de TSF depuis longtemps, avec une mention particulière pour la modulation de fréquence. Ressentant une certaine frustration devant le peu de stations proposées en AM (de moins en moins nombreuses…), Eduard a poursuivi une idée : comment faire pour qu’une TSF reçoive la FM, sans pour autant modifier le récepteur et en profitant du cadran et de l’aiguille du poste pour syntoniser les stations ? Pas si simple, mais Eduard a relevé le défi ! Depuis 2013 qu’il est adhérent de Radiofil, il a planché sur une idée originale qui a débouché sur la conception d’un circuit miniaturisé de 5 x 4 cm à coller dans le châssis du poste. Le principe : transformer la variation de la capacité du CV de nos vieux récepteurs en un signal de programmation capable de piloter un circuit intégré récepteur FM. Résultat : une installation facile, pas de modification de câblage irréversible, pas de détérioration de l’aspect du poste, pas de trous à percer…

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2021